Menu
Nombre de visiteurs

National Air and Space Museum

<<< Partie 1/2 : National Mall Building <<<

Partie 2/2 : Steven F. Udvar-Hazy Center

Lorsqu'on vous annonce que seulement 10% de la colection du National Air and Space Museum est présente dans le National Mall Building, on se dit au vue de tous les appareils disposés dans ce bâtiment le chiffre est un peu exagéré. Mais quand on arrive devant le Steven F. Udvar-Hazy Center, et lorsqu'on pénetre à l'intérieur, on comprend ce que cela veut dire ! Le Steven F. Udvar-Hazy Center est un immense hangar surmonté d'une tour de controle, situé à l'exterieur de Washington D.C., en bout de piste de l'aéroport de Washington Dulles. A l'instar de son petit frère dans le centre ville de la capitale américaine, ou de son homologue parisien du Bourget pendant cet été, le musée est gratuit... moyennant 12$ de parking !

Cliquez sur les photos pour les agrandir


L'entrée du musée et le batiment vu de l'exterieur

Lorsqu'on pénetre à l'interieur, on ne sait plus où donner de la tête. Le hangar est en forme de "T", avec des balcons faisant tout le tour du bâtiment pour admirer les avions d'au dessus. Une petite partie est consacrée à l'espace, et une grosse à l'aviation. Les avions sont disposés du sol au plafond, certains accrochés au plafond.

Cliquez sur les photos pour les agrandir


Vues d'ensemble du musée

La partie spatiale contient le Space Shuttle Entreprise, la navette qui ramène les astronautes américains sur Terre après leur séjour dans l'espace, et quelques petits sattelittes.

Cliquez sur les photos pour les agrandir


Le Space Shuttle Entreprise

La partie aviation est elle divisée en plusiaurs sous parties : une partie "aviation historique" assez réduite, une partie aviation de la 2e guerre mondiale, une partie aviation militaire et enfin une partie aviation commerciale, avec des avions plus ou moins récents, et quelques appareils d'aviation légère, voltige, ou détenteurs de records.

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Les "ailes anciennes" et un Spad XVI

La partie WWII (World War II) propose de belles pièces de collection : des chasseurs, des bombardiers et surtout le B29 Enola Gay, tristement célèbre pour avoir largué la première bombe H sur Hiroshima.

Cliquez sur les photos pour les agrandir


Le Boeing B29 Superfortress Enola Gay


Un Republic P47 Thunderbolt et un Boeing P26 Peashooter


Un Curtiss P40 Kittyhawk et un Nakajima J1N1-5


Un Hawker Hurricane IIC et un Lockheed P38 Lightining

La partie aviation militaire est assez fournie, avec en point d'orgue un SR71 Blackbird, avion volant en croisière à mach 3.6 !

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Un Lockheed Martin X35 et une vue d'ensemble


Le Lockheed SR71 Blackbird


Un North American F86 Sabre et un Vought RF-8G Crusader


Un F14 Tomcat (l'avion de Top Gun)


Un Grumman A6 Intruder et un McDonnell F4 Phantom


Un Bell XV-15 Tilt Rotor. Les hélices pivotent pour permettre un décollage vertical (comme un hélicoptère) et le vol comme un avion.

L'aviation commerciale à présent, en partant du Constellation jusqu'au Concorde, en passant par le Boeing 707. Triste fin pour l'oiseau blanc, qui a du arreter les vols à cause d'une lame laissée sur la piste par un avion... américain !

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Un Junkers Ju-52 de la Lufthansa


Un Boeing 307 Stratoliner de la Pan America


Un Super Constelletion


Un Boeing 707 (remarquez l'immatriculation au bas de la dérive)



Un Concorde d'Air France

Les légers, les avions privés et les détenteurs de records pour continuer.

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Un Cessna 150 Aerobat et un Beechcraft 35 Bonanza


Un Piper PA-18 Super Cub et un Piper J3 Cub (me demandez pas la différence entre les 2 !)


Un Sukkhoi Su-26M et un Bücker Bü 133


Le Global Flyer de Steeve Fosset avec lequel il a réalisé le tour du monde et battu le reccord du plus long vol sans escales


Un Falcon 20 version cargo aux couleurs de Federal Express


Un Rutan VariEZ et un Beechcraft King Air 90

Pour finir, je visite la tour de controle qui offre une vue panoramique sur Dulles et sur ses arrivées. Un bénévole, controleur américain explique quelques notions élémentaires aux visiteurs. Je m'approche et j'engage une conversation. Il connait le Dr400 (ce qui exceptionnel pour un américain !), puis je l'accompagne à l'étage du dessous où il y a une simulation d'écran radar avec une conversation radio enregistrée. J'aurais le droit de répéter à tous les touristes les collationnement des pilotes ("descent to 3000ft", "clear ILS", "contact tower"...) : un bon exercice en somme ! Je le quitte en le remerciant chaleuresement et en lui serrant la main.

Cliquez sur les photos pour les agrandir

L'aéroport de Dulles vu de la tour et un Boeing 747 de la Saudi Airlines à l'atterrissage

En résumé, un excellent musée pour tout passionné d'aviation ! On est près des avions, même si on ne peut accéder à l'intérieur. A noter tout de même, la possibilité de voir les cockpits en photo panoramique.


Les cockpits en vue panoramique (ici le cockpit du Concorde)

Alexis,
tout petit à coté de tous ces avions


Commentaires

© http://pagesperso-orange.fr/passion-pilote | passion.pilote@gmail.com