Menu
Nombre de visiteurs

Local from Los Angeles

Les photos ont été prises avec un appareil jetable, ce qui explique leur mauvaise qualité.

En vacances (en séjour linguistiques plus exactement) à Los Angeles, je me suis dit que passer 1 mois sans voler, ça ne le ferait pas. Première étape : trouver un terrain. Les aéroports ne manquent pas à Los Angeles, mais LA (prononcer "elle-laye") c'est grand, très grand, et j'ai beau chercher, je ne trouve pas sur Google map un aéroport à côté de la maison où je loge. Je retiens finalement l'aéroport de Long Beach, parce que là-bas au moins, je sais y aller. Deuxième étape, trouver un aéroclub. Google is my friend, et je trouve ce que je cherche, à savoir un numéro de téléphone. J'appelle, et je tombe sur une américaine qui ne pige rien à mon french accent pourtant excellent (ben voyons). On arrive quand même à se comprendre (au bout d'un bon moment quand même !), et elle me demande de rappeler plus tard, ce que je fais le lendemain. Rebelotte, elle re-comprends rien, mais elle me passe un instructeur, qui miracle me comprends parfaitement !! On fixe un rendez-vous pour le lendemain, le samedi. Google est décidément my friend, et avec une carte des bus de la ville et celle de l'aéroport, je parviens à me frayer un passage au milieu de ces interminables rue américaines. 1 bus puis un métro, puis un autre métro, et enfin 2,5 miles à pied, soit 4 km.

Le samedi matin, c'était ma première grasse mat' depuis un moment... en fin une grasse mat' à l'américaine, loin des 12-13h que j'attends régulièrement en ce moment (enfin y'en a plus pour longtemps, c'est bientôt la rentrée). Bref, je me lève, me prépare, et je rate mon premier bus, qui, le samedi, a la bonne idée de ne passer qu'une fois par heure. De quoi je me plains, le dimanche, y'en a carrément pas !! Bref, mon voyage commence, il est 11h30, j'ai rdv à 16h, j'ai le temps... enfin c'est ce que je crois. Bus qui avance pas, métro, puis re-métro... on approche de mon arrêt... et là le metro s'arrête, des flics et des contrôleurs partout... c'est rien, juste une réparation entre deux stations... mais faut descendre, prendre un autre bus, puis re-re-prendre le métro... Je descends enfin vers 15h30, il ne me reste plus qu'à marcher mes 4 bornes... ça devrait passer mais faut pas trainer... Je finis en courant, je vois enfin l'aéroport. Le premier hangar est un hangar boeing, avec le drapeau américain, et siglé "Home of the USAF C117". On sait à quoi s'attendre !

Boeing, Home of the USAF C117


Mon instructeur m'attends, un jeune chinois qui a l'air bien sympa... je vais enfin faire mon vol à Los Angeles ! On se met d'accord, il fait la radio et les atteros, et je ferais le reste. L'avion nous attends, un cessna 152, immatriculé N94469. Prévol classique, on monte à bord, on s'installe. Je le laisse démarrer le moteur, à l'arrache, le doigt sur le démarreur tout en faisant d'innombrables injections d'essence. M'enfin ça démarre, et c'est pas mon avion, il fait ce qu'il veut. J'apprends, lors du roulage, à apréander la bête. Je gère pas trop mal, mais je suis constamment perturbé par tous les gros avions sur le tarmac, dont des C117, des MD80 et autres Bombardiers Learjet. Point d'arrêt, essai moteur, alignement... et c'est parti !! Au programme, une courte nav vers l'aéroport de Torrance.

Une fois en l'air, ça turbule pas mal. Je suis pas habitué un tenir un volant de la main gauche, et la manette des gaz de la main droite. Montée vers 1500fr, cap plein ouest, et je découvre une ville américaine vue de haut. En réalité, on voit pas grand chose, c'est pollué, et la visibilité est assez limitée. Je laisse mon instructeur d'un jour trifouiller la radio dans tous les sens, en essayant tout de même de capter quelques infos. Le terrain est en vue, et alors qu'on est même pas intégré en vente arrière, la tour nous autorise à l'atterrissage. Je laisse les commandes à mon instructeur qui au lieu d'intégrer en base puis de virer en finale, prends le chemin le plus direct, tout en perdant de l'altitude, une aile dans la vent. Jolie manoeuvre, mais j'attendrais un peu avant de la faire moi même ! Toujours est-il que nous nous posons sur la piste, que l'on dégage rapidement. Un brin de roulage, est on est déjà prêt pour un réalignement-décollage. Cette fois direction le sud de LA, pour se balader, et faire mumuse entre les nuages.


Los Angeles
Los AngelesLos Angeles
San Pedro Hill

Los AngelesLos Angeles
Los Angeles Harbour

C'est déjà le temps de rentrer. On laisse le Queen Mary à gauche, et on remonte plein nord vers Long Beach Airport.

Los AngelesLos Angeles
Le Queen mary vu du ciel... et du sol



On passe juste au dessus un Boeing en finale, avant de virer vers une piste perpendiculaire. Je laisse une nouvelle fois les commandes pour l'atterrissage.

Los AngelesLos Angeles


On roule vers le parking... c'est déjà la fin !

Los Angeles
Y'en a qui ont la banane !


La carte du vol avec les photos


J'ai également acheté un casque à l'aéroport de Long Beach, car ils sont bien moins chers qu'en France. Il ne me reste plus qu'à rentrer, 3h de bus, c'est devenu une habitude... enfin j'ai encore failli rater le dernier bus pour rentrer !

Alexis
Touriste en vol


Commentaires

© http://pagesperso-orange.fr/passion-pilote | passion.pilote@gmail.com